News

Ouverture solennelle des activités de Light Ladies Leaders

Ouverture solennelle des activités de Light Ladies Leaders

Paul NTUKAMAZINA, représentant légal de l’Université Lumière et parrain de l’événement a exprimé sa gratitude envers les étudiantes qui ont pris l’initiative d’éclairer les autres : « je suis très content cet après-midi d’accueillir des filles qui témoignent l’esprit d’initiative et de créativité ; nous sommes confiants que cet exercice de créativité servira à la fois les membres du club Light Ladies Leaders et ceux qui ne sont pas du club, ajoute-t-il. Pour terminer son allocution il a promis aux participants qu’il va continuer à encourager les files en les aidants à jouir de leurs droits dans leur initiative d’améliorer les conditions des femmes.

Huguette NDIMUBANDI, présidente de Light Ladies Leaders indique que ce club vise à éveiller la conscience des filles en matière de leadership afin que celles-ci soient des modèles pour la société. Elle souligne que pour arriver à ce stade elles ont besoin d’un bon guide c’est pourquoi elles ont fait recours à une personne sage et qui témoigne d’une grande expérience : Mme Claudette NGENDANDUMWE qui est la marraine de l’événement.

Dans son allocution, Mme Claudette NGENDANDUMWE a souligné que le mot leader un concept récent, qu’à son époque on n’en parlait pas. Pour elle, leader, on le devient :’’il s’agit bien plus de cœur que d’intelligence». Elle ajoute: « le leadership demande souvent de se sacrifier pour les autres, servir les autres avant de se servir soi-même ». Pour illustrer ses propos, elle a donné l’exemple de NELSON MANDELA qui a été un bon leader sans avoir pris des cours de leadership à l’université. Pour elle, être leader n’est pas synonyme de richesse et de niveau d’études, on peut devenir un bon leader sans toutes fois faire partie de grandes familles.

Elle rappelle quelques qualités d’un bon leader ; il est toujours en bon termes avec son entourage, toujours engagé à atteindre ses objectifs, il a toujours une vision. Elle a conclu que la bonne transformation commence par soi-même ; avant d’aller transformer les autres vaut mieux commencer par toi-même : c’est une grande et noble entreprise de transformation de vous-même avant de devenir des agents de transformation.

Mme Aimée Divine NIYOKWIZIGIGWA, oratrice principale a parlé de son expérience aux participants et affirme qu’il n y a pas de but sans souffrance. Elle a insisté sur les principes base pour être leader : connaitre qui tu es, avoir l’autodiscipline, une bonne attitude et l’estime de soi.

Le club Light Ladies Leaders est un projet des étudiantes de l’Université Lumière ; l’idée de sa conception a été élaborée vers la fin du mois de juin 2014. Différentes catégories de personnes étaient conviées à la conférence : les étudiantes des autres universités du Burundi, les élèves des écoles secondaires en classes terminales, les filles membres des associations, des invitées en provenance du Rwanda et de l’Ouganda.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *