Remise des cerficats dans le cadre du projet de l’EAC, financé par la Banque Mondiale

Ce mardi 25 août 2020, au campus Kubumenyi compound, L’Université Lumière de Bujumbura a procédé à la remise des certificats aux hauts cadres de l’Etat et du secteur privé qui ont suvi une formation en pension et Microfinances dans le cadre du projet l’EAC : Financial Sector Development and Regionalization Project financé par la Banque Mondiale.

Ces cérémonies avaient été rehaussées par la présence de son Excellence, Le Ministre de l’Education Nationale et de la Recherche Scientifique qui a lui-même procédé à la remise de ces certificats. Parmi les certifiés il y avait 29 cadres qui ont suivi une formation en pension et 30 qui ont suivi celle en microfinance.

Dans son discours de Bienvenue le Recteur de l’ULBu, Dr Yves NDAYIKUNDA a souligné que le développement et la régionalisation du secteur financier tout comme les autres secteurs, est une affaire de tout le monde afin de faire du Burundi un pays émergent d’ici 2027. Ce genre de formations rend les cadres du pays tant du secteur public que privé plus compétent et compétitif dans la communauté Est Africaine et dans le monde.

Pour le représentant des Lauréats, Mr Arcade, il a surtout remercie toutes les parties prenantes dans la réalisation de ce projet et a réitéré l’importance et l’apport innovant de cette formation en pension et en microfinance dans les différents domaines d’actions n faveur de l’extension régionales du secteur financier.

Dans son intervention, le représentant de la Banque de la République du Burundi, sa contribution dans le processus de développement du marché financier s’avère d’une importance capitale surtout en se référant aux engagements du Burundi par rapport à son intégration économique et financière au sein de la communauté.

Pour le Ministre de l’Education Nationale et la Recherche Scientifique, son ministère a formellement pris un engagement d’encourager ce genre de formation dans tous les domaines de la vie. Pour ce, il a lancé un appel vibrant à toutes institutions d’Enseignement Supérieures qui en ont les capacités techniques et financières d’en organise de pareilles formations en se conformant au cadre légal existant.

Il a demandé aux employeurs de faire valoir ces acquis en facilitant à ces lauréats l’ouverture des horizons pour être au grand maximum au service du citoyen que chacun est appelé à servir. Au lauréats, Dr Gaspard Banyankimbona les a interpelés à faire preuve de professionnalisme et de dévouement dans l’accomplissement des tâches qui leurs seront dévolue dans le cadre de la mise en œuvre des connaissances acquises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *